Pandushido - De la pandologistique

Publié le par Le Panda

Chapitre 1 - Le Pandologisme.

Le pandologisme est une forme de raisonnement antérieure au syllogisme qui tend à prouver la véracité d'un élément du monde sensible en le comparant à lui-même.


A. Rappel

Rappelons que le syllogisme, constitué de trois segments (deux prémisses contenant les termes de la réflexion, et une conclusion), fonctionne selon la formule suivante :

"A = B (prémisse majeure) et  C = A (prémisse mineure) DONC C = B (conclusion)"

Ainsi, exemple prototypique, dans l'hypothèse où :
A = l'homme
B = être mortel
C = Socrate

Nous obtenons le syllogisme suivant :
A = B : L'homme est mortel (majeure)
C = A : Socrate est un homme (mineure)
C = B : DONC Socrate est mortel.


B. Le pandologisme

Ancêtre du syllogisme, le pandologisme lui servait en réalité de base en lui fournissant des éléments vérifiés sur lesquels il pouvait articuler sereinement sa réflexion. Plus simple, il fonctionne selon la formule antédiluvienne suivante :

"A = A DONC A = A"

Ainsi, dans l'hypothèse où :
A = l'homme

Nous obtenons le pandologisme suivant :

A = A : L'homme est un homme
A = A : DONC l'homme est un homme.

Soit une vérité tout à fait incontestable.


C. Le pandologisme appliqué au syllogisme

Dans l'hypothèse où l'on voudrait faire usage du pandologisme pour créer un syllogisme, rien de plus simple. Une fois A vérifié, il ne reste plus qu'à vérifier de la même manière B, puis C, puis d'exprimer sereinement son syllogisme.

Mais comme rien ne vaut un bel exemple, en voici un particulièrement énergétique :
A = Se prendre pour Charles Bronson

B = Être jaune
C = Les bananes


Pandologisme A : Se prendre pour Charles Bronson c'est se prendre pour Charles Bronson DONC Se prendre pour Charles Bronson c'est se prendre pour Charles Bronson (tout va bien)

Pandologisme B : Être jaune c'est être jaune DONC être jaune c'est être jaune (parfait)
Pandologisme C : Les bananes sont des bananes DONC les bananes sont des bananes (tout m'a l'air de fonctionner)

Syllogisme final :
A = B : Se prendre pour Charles Bronson c'est être jaune (majeure)
C = A : Les bananes se prennent pour Charles Bronson (mineure)
C = B : DONC Les bananes sont jaunes (conclusion).

Soit une vérité, encore une fois, incontestable.


D. Paragraphe de fin chapitre

Comme je vois poindre à l'horizon les hauts de forme crasseux des habituels détracteurs de la sagesse globale, je terminerai en m'adressant à ceux qui pensent que les conclusions des syllogismes (nés des pandologismes comme nous venons de le voir ici), ne sont pas si incontestables que cela, en les faisant réfléchir aux trois pandologismes suivants :

Pandologisme A : Penser que les conclusions des syllogismes sont contestables
Pandologisme B : Être un urluberlu sceptique et trouble fête doublé d'une grosse saucisse
Pandologisme C : Vous

Commenter cet article

Nefer 06/08/2007 15:59

Mais quel est le rapport entre le fait que platon soit un homme, et le fait qu'une souris est un éléphant.
Ah pardon je m'égare.

JM 02/08/2007 10:43

c'est génial ! c'est génial !
eureka !
les pandologismes ont changé ma vie !

Thanos 31/07/2007 17:27

hum alors, ça nous donne :

Syllogisme final :
A = B : Penser que les conclusions des syllogismes sont contestables c'est Être un urluberlu sceptique et trouble fête doublé d'une grosse saucisse (majeure)
C = A : Vous Penser que les conclusions des syllogismes sont contestables (mineure)
C = B : DONC Vous êtes un urluberlu sceptique et trouble fête doublé d'une grosse saucisse (conclusion).

J'ai bon ?

Romain 31/07/2007 11:12

Presque 8 mois qu'on attendait ça... je suis ému ! Et en plus, on apprend des choses...